Derniers bulletins hydrologiques

Trois pays du bassin amazonien publient régulièrement un bulletin d’information des conditions hydrologiques des fleuves amazoniens sur leur territoire:

(suite…)

CONGO RIVER 2020

Congo River 2020 est la première conférence internationale sur le Fleuve
Congo qui se tiendra dans l’un des Etats membres du bassin du Congo,
et offre ainsi l’opportunité de partage d’expériences sur les méthodes
utilisées, les données et les informations générées dans le cadre de la
mise en oeuvre de différentes initiatives de recherche à un plus large public
d’acteurs impliqués dans la recherche, la prise de décisions, la gestion, le
développement des capacités ainsi que l’investissement dans le bassin.
La conférence portera également sur l’apprentissage et le partage
d’expériences provenant d’autres grands fleuves d’Afrique et du monde.(suite…)

 

Après un long sommeil, l’Oubangui se réveille dans le bassin du Congo

L’Oubangui, 2ème affluent du fleuve Congo, vient de connaitre une crue dévastatrice entrainant plusieurs dizaines de milliers de déplacés dans un pays déjà très affecté par les conflits qui s’y déroulent. Cette crue exceptionnelle a pu être jaugée par les hydrologues réunis à Bangui, République Centre Afrique (RCA) pour un congrès sur la « Qualité et usages des ressources en eau en Afrique centrale et de l’Est : impacts sur les écosystèmes et la santé”.(suite…)

Dynamique du carbone dans le Bassin Amazonien

L’un des paramètres fondamentaux qui conditionne la compréhension du cycle du carbone dans le bassin amazonien est l’âge de ce carbone transporté par les fleuves, puis dégazé vers l’atmosphère ou piégé dans les lacs. En effet, cet âge renseigne sur la vitesse à laquelle transite le carbone depuis son captage dans l’atmosphère par les plantes, puis son transfert dans les sols et le milieu aquatique et enfin les sédiments lacustres ou à nouveau l’atmosphère.

Ce projet aborde pour la première fois la relation complexe entre érosion-transport-dégazage-sédimentation du carbone dans l’Amazonie en utilisant simultanément deux types d’isotopes du carbone (13C et 14C), dans différents compartiments (eaux, sols, végétations, sédiments) pour essayer de comprendre la dynamique du carbone en chaque compartiment. La zone d’étude où nous développons notre recherche est l’Amazonie Péruvienne, dans un continuum depuis les Andes jusqu’à la plaine. Avec un intérêt plus ciblé sur les « zones sources » de carbone (les Andes (carbone fossile), la zone du piedmont andin et la région de la confluence des fleuves Marañón et Ucayali où les lacs sont nombreux.

Photo de la Reserve National Pacaya Samiria, Pérou

A new tool for suspended load monitoring in large basin

An index concentration method for suspended load monitoring in large rivers of the Amazonian foreland

https://www.earth-surf-dynam.net/7/515/2019/

A simple model is proposed to improve the sediment concentration monitoring in the large rivers of the Peruvian Amazon from an index concentration sampled in the flow. This powerful tool for optimizing the concentration sampling would allow for detailed uncertainty analysis on the sediment fluxes. It could be coupled with remote sensing and hydrological modeling to serve as a step toward the development of an integrated approach for assessing sediment fluxes in poorly monitored basins.

 

 

 

 

Dernière réunion scientifique du SO-HYBAM

La VIIIème réunion scientifique du SO-HYBAM s’est déroulée à Toulouse du 2 au 6 septembre 2019.

La liste des présentations orales, rangées par sessions thématiques, et une partie des supports de présentation sont disponibles en ligne.

Crue de l’Orénoque en 2018

Note sur  la crue de l’Orénoque en 2018.

VIIème réunion scientifique du SO HYBAM

Group photo

La VIIème réunion scientifique du SO HYBAM s’est déroulée à Niterói du 6 au 10 novembre 2017. La liste des présentations orales, rangées par sessions thématiques, et la majorité des supports de présentation sont disponibles en ligne.

Note sur la crue de l’Amazone en 2015.

Crues 2015 en Amazonie : Les hydrologues du Service d’Observation HYBAM* en état d’alerte.

(suite…)